L’entrée en matière...

Du 25 au 28 janvier 2018


Nous quittons le Vietnam 🇻🇳 par voie terrestre pour rejoindre le Cambodge 🇰🇭. Pour séjourner au Cambodge, il faut un visa touristique. Nous avons choisi de le faire au consulat du pays en question, dans le District 1 de Ho chi Minch, pour ainsi éviter les frais de dossier et autre extorsion. C’est une démarche assez simple à faire : un formulaire à remplir, une photo d’identité et 30 dollars plus tard vous voilà avec l’autorisation de séjourner 30 jours au Cambodge ! Il faut quand même laisser votre passeport 48h au consulat. 


Après la question du visa, est venue la question de la compagnie de bus. Effectivement après nombreuses lectures de blog, cette frontière a l’air quelque peu corrompue et le voyage parfois chaotique. Une liste très exhaustive de compagnies permettent d’effectuer le trajet pour rallier Phnom Penh moyennant de 9 à 18$. Nous choisissons la compagnie Mékong express qui financièrement coupe la poire en 2. A bord nous avons droit à des pâtisseries, une bouteille d’eau et deux guides pour s’occuper du passage à la frontière. Contrairement à la frontière Laos 🇱🇦 Thaïlande 🇹🇭 où nous nous occupons nous même de nos tampons, cette fois nous confions notre passeport au guide côté Viet, et nous le récupérons pour nous même nous en occuper côté Cambodge. Les personnes sans visa préalable s’acquittent eux de 35$. Le voyage fut long, quelques 8h30 au lieu des 6h30 annoncés, on note cependant un bus confortable. 


En passant notre première frontière terrestre 🇱🇦 Laos 🇹🇭 Thaïlande, on avait déjà observé que le changement de décor est immédiat. Même chose pour la frontière 🇻🇳Vietnam 🇰🇭 Cambodge. Outre la nature toujours luxuriante, les champs de bananiers nous paraissent majoritaires, les premières maisons sont plus sommaires et une quantité de plastique le long de la route nous effraye... 


Effectivement nous baroudons en Asie depuis quelques mois, nous commençons à nous habituer à l’écologie gérée à l’asiatique sans pour autant la banaliser. Mais à cet instant c’est compliqué pour nous de faire abstraction tant la quantité de déchets nous accable...


Bref, nous arrivons donc à Phnom Penh pour quelques jours. La capitale du Cambodge compte 1 500 000 habitants et est bordée par le Tonlé Sap et le Mékong. C’est la ville la plus peuplée du Cambodge, ainsi que son centre économique et politique. 


En arrivant nous découvrons le marché central, à l’architecture très contemporaine. La ville est animée, nombreux bars et restaurants, grands hôtels et bâtiments plus modestes se dessinent. 

Notre impression sur cette nouvelle capitale asiatique est mitigée. Comme Bangkok, Jakarta ou même Saigon, les grandes villes asiatiques ont ce pouvoir de mélanger modernité et tradition ainsi que richesse et pauvreté. Mais ici cela nous semble poussé a l’extrême. Nous passons d’une superbe avenue à une ruelle en terre où de grosses voitures et 4x4 de luxe type Lexus ou Range Rover, roulent au milieu des déchets et modestes maisons en taule... Il est clair que tout le monde se mélange, et qu’il n’y a plus de sectorisation entre les pauvres et les plus riches....


Dans cette ville nous nous déplaçons à pieds et nos ballades nous mènent par exemple sur de grandes avenues avec nombreux ministères, banques et ambassades pas loin du Monument de l’Indépendance. En prenant une ruelle on change totalement de décors et on se retrouve dans une petite rue arborée charmante, bordée de petites boutiques, quelques restaurants et bars modernes limite bobos. Il y a aussi certains bâtiments art deco en béton armé comme par exemple la gare centrale, côtoyant des bâtiments très urbanisés.


En continuant nous arrivons sur une grande place, le Tonlé Sap face à la Pagode d’argent et au Palais Royal 👑.

L’entrée du site est à 10$ et on ne vous en dira pas plus étant donné que nous sommes restées dehors... 

Premier jour, premier essai. On était en short et il fallait payer 3$ la location du pantalon... Deuxième jour, deuxième tentative en pantalon cette fois, débardeur et sarong pour couvrir les épaules et les bras. Et bien non!! Ça ne passe pas non plus, il faut un teeshirt avec des manches courtes ou longues mais il est interdit de rajouter quelque chose sur ses épaules. 

On nous réclame encore 3$ pour la location d’un T.Shirt👚. On refuse et partons déçues et outrées... Un conseil donc a Phnom Penh, sortez couvert !!! 😊

Alors on se ballade sur les quais Sisowath, grande promenade aménagée au bord du Tonlé Sap ornée de palmiers et les drapeaux du Cambodge flottent au vent. On observe des bateaux et la vie des pêcheurs au bord du fleuve, c’est une agréable promenade. 

Nous notons malheureusement un taux de mendicité assez important. Lors de notre voyage beaucoup de vendeurs ambulants nous sollicitent. Mais c’est la première fois que les gens viennent réclamer de l’argent aussi régulièrement et sans échange possible. Adultes ou enfants avec des bébés nus dans les bras, sur les quais, lorsque vous mangez dans un restaurant ou que vous vous promenez simplement, ils vous sollicitent sans cesse... Autre chose, un nombre très important de tuk-tuk, non proportionnel à la demande sûrement par manque de courses, nous interpelle très régulièrement et en deviennent agressifs.. 

Niveau cuisine nous découvrons le Lok Lak chicken, poulet mariné avec une sauce un peu relevé au poivre, délicieux!! Peut être le poivre de Kampot? Et un curry/coco khmer, bien parfumé aux légumes fondants. La cuisine khmer paraît moins spicy que la cuisine des pays voisins 😊


Pour l’hébergement nous étions au Richly Boutique hôtel. Chambre propre, grande fenêtre avec vue sur ville, calme, lit merveilleux, petit déjeuner très correct avec une très bonne omelette ! Pour réserver, c’est ici 👈🏻 

Après une introduction mitigée au Cambodge nous partons pour Kampot, 

plus décidées que jamais à apprécier notre nouveau pays!!!