Du 4 au 7 octobre 2017

Partons de Meno tôt le matin, ayant notre vol à Praya dans l’après midi. Le bateau public part à partir de 7h lorsque 35 passagers se sont présentés. Chose assez cocasse, le retour avec le même bateau, nous coûte la moitié du prix de l’aller! 🤷‍♀️ 

Débarquons à Bangsal avant 8h. Nous avons bien le temps de prendre un petit déjeuner. Au premier resto avec wifi nous nous attablons. Et bonne pioche, copieux, dans nos prix, et on sympathise avec un serveur qui nous trouvera notre taxi pour l’aéroport. Club sandwich pour le Cha, et le Chou découvre la gauffre indonésienne à la banane. Finalement c’est une sorte de croque monsieur à la banane vraiment pas mal! 😋

Après une matinée d’organisation de la suite du voyage, et de rédaction de notre cher blog, nous partons dans un petit 4*4 pour l’aéroport. Eh oui, à Meno la connection wifi laissait quelque peu à désirer, et voyage rime aussi avec organisation, réservation, planification, ect.. mais c’est plutôt agréable de choisir notre prochaine escapade 😎

Pour rejoindre l’aéroport nous passons par la montagne, puis par Mataram. Notre chauffeur a apparement des affaires à régler là-bas donc nous faisons une halte, observons cette capitale très agitée et embouteillée! C’est pas dramatique, on a le temps! 

Arrivées à l’aéroport, sommes bien en avance. En regardant le panneau d’affichage des prochains départ nous remarquons que notre vol n’existe pas... après renseignement, il s’avère qu’il est remplacé par un autre 10mn plus tard. Alala l’Asie et le temps élastique. Espérons quand même ne pas attendre autant qu’à aller, sans grande conviction. 🤷🏼‍♀️ Et finalement nous avons embarqué quasiment à l’heure, dans un avion à réacteur, et tout s’est très bien passé.. 😇

Arrivées à Denpasar, nous récupérons nos bagages, sommes filmées par une chinoise 🤷‍♀️ et oust allons essayer le Uber indonésien. Échec total, le jeune homme nous donne rendez vous au parking des arrivées. Après recherche de sa plaque, nous arrivons au milieu d’un groupe de jeunes en train de se faire une petite soirée. Ils nous expliquent que notre destination est dans une so dangerous area et qu’il y aura un supplément, et pas des moindre, le double du prix de la course! Mais oui bien sûr !! Ni une ni deux les Chachous rebroussent chemin. Se mettent d’accord sur un prix de taxi. Et commençons les négociations pour un taxi classique qui nous amènera à bon port, et évidemment un quartier tout ce qu’il y a de plus safe.. 😉

Pour le premier soir nous visitons notre quartier et retrouvons nos tant aimées charrettes. 2 Nasi Goreng, 2! Retour à l’hotel, quelque peu défraîchit, mais nous retrouvons de l’eau chaude, et dormons comme des bébés!

Le deuxième jour a Jimbaran on se balade sur l’immense plage, et on mange du poisson frais en admirant le couché de soleil... voyons même que les vaches s’occupent de tamiser la plage. Nous avions entendu et lu beaucoup de mal sur le sud de Bali et son tourisme de masse, pour le moment nous ne sommes pas déçues. 

Soirée tellement romantique, couché de soleil, poisson et jus de fruit frais, les pieds dans le sable 😍

Étant arrivées au resto par la plage, nous décidons de passer par la rue pour rentrer afin de pouvoir observer les stand de poissons. Deux formules, soit tu choisis ton poisson et on te le sert sur la plage. Ou assortiment, comme nous avons choisis. 

Passons au retour dans pleins de resto pour voir les langoustes multicolores, les kings Fish, les red snapper, ect!! 

Après la plage, la route. Troisième jour, la barre toujours plus haute, nous remontons sur un scooter pour faire le tour de la péninsule de Bukit. 

Cap sur Nusa Dua . Parenthèse au milieu de Bali. La ville est une sorte de maxi résidence où tout est propre, organisé, peu de circulation, les vacanciers font leur jogging ou bronzent le long des piscines vue sur mer... On a du mal à croire que nous sommes dans le sud de Bali mais si si!! 

 Partons pour admirer les Waterblow. Sortes de falaises ou les vagues viennent s’écraser sur les rochers. Nous sommes impressionnées, et récompensées de s’être levées tôt car très peu de touriste avec nous. La force de la nature, dans toute sa splendeur, la puissance des vagues creuse la roche.

Continuons cette parenthèse de calme et de sérénité en partant pour Mengiat Beach. Après avoir posé le scooter au parking, nous longeons une longue plage de sable fin... Pas mal de vagues et de courant qui rendent la baignade un peu risquée mais la mer est si jolie à regarder... L’eau est presque transparente, au vue des vagues c’est assez surprenant!

Voulions profiter de la plage alors pour ça cap sur un des hôtels de luxe qui bordent la plage. Nous nous installons sur de gros poufs colorés, sous réserve de commander au bar... aïe. On paye le cadre, le moins cher ce serait la bière, mais ayant arrêté l’alcool depuis Lovina on opte pour une fresh Coconut et un Mango Juice. Payons le charme de l’endroit, et savourons..! 

Hop, on remonte sur le scooter pour une autre plage. Accès moins facile, Karma Beach. Deux possibilités d’accès, le funiculaire installé par une plage privée luxueuse, et un modeste escalier à travers la végétation. Devinez par où on descends? 😀 Plus les marches pénètrent la végétation, meilleur est le panorama...! Arrivées en bas, on découvre une plage magnifique, eau turquoise et sable blanc, entourée de rochers et de petites grottes..  On passe un énorme rocher et la plage privée bat son plein, mais on préfère le calme et la sérénité de notre crique. Petite baignade et c’est reparti. 

On enfourche la bécane et direction Ulu Watu. Plus précisément le temple. Il est construit sur le sommet d’une falaise à pic et même si le temple en lui même est plutôt petit et difficilement visible de près, le cadre est juste phénoménal. Après avoir payé le droit d’entrée, on revêti les plus beaux sarongs et on commence la visite. La vue est imprenable sur l’océan, c’est un temple dédié aux dieux de la mer... Nous n’avions pas accès au temple car réservé a une cérémonie... Mais pouvons l’admirer de loin et profiter d’une superbe vue.

Première vrai rencontre de notre séjour avec les singes qui ont envahit l’endroit. Pour le moment nous les avions observé de loin, en scooter. Première confrontation plutôt bonne, un poil stressant, mais nos amis les chinois étaient là pour hurler et les faire fuir. 

Dernier spot de la journée, Suluban beach. Et spot c’est le cas de l’écrire. Plage de surf à couper le souffle. Encore pas mal de marches à descendre pour rejoindre une première crique. Alors avant la randonnée, on déguste un Bakso Ayam d’une charrette qui nous attendait. C’est une soupe traditionnelle avec des boulettes de poulet. Very spicy! On a oublié de mentionner qu’on voulait non épicé, le cuisto ne nous a pas loupé! Mais c’est pas grave, il a bien rigolé, nous aussi, on a un peu pleuré et on s’est bien mouchées!!! Prêtes pour cette superbe crique pleine de surfeurs, et la magie ne se termine pas là. Petit passage entre les rochers pour atteindre une deuxième crique. Plage un peu plus grande, avec une cascade naturelle et des vagues énormes. Chaussures conseillées pour la baignade... On reste un long moment à observer les immenses vagues de l’océan et le jeu des surfeurs...

La nuit tombe et il est temps pour nous d’enfourcher notre cheval 🐎 pour rejoindre notre hôtel. Que de circulation au retour, les balinais conduisent à la sauvage, tant que ça passe c’est bon! Il nous double par la droite, la gauche, même en passant sur le trottoir par moment. Priorité à celui qui va le plus vite!

Le sud de l’île nous a offert une belle découverte, de nombreuses plages, des criques isolées et des points de vue magnifiques, nous en gardons en superbe souvenir...


Le 17 octobre 2017

Bingin Beach

Quittons la touristique Kuta pour la péninsule de Bukit. Nous gardons un très bon souvenir de notre trip ici et avions soif de découvrir encore plus. La route se fait un peu longue. Énormément de circulation et c’est assez impressionnant de rouler en scooter sur ce qui s’apparenterait en France à une véritable autoroute. Rajoutez en plus que les voies de circulation ne sont pas définies, on roule ou il y a de la place 😳 


Au fait, nous avons pas mal roulé  à Bali en scooter et n’avons jamais eu de problème. Contrairement à tout ce que l’on avait pu lire sur le sujet. Et bien cet après-midi là, nous avons bien faillit faire le bonheur de la police corrompue. Nous avons été sifflé et tenté d’être arrêté par un policier à pied. Je dis bien tenté car après un rapide check, les Chachous bien à gauche, les jugulaires bien attachées, aucune infraction apparente, nous ne nous sommes pas arrêtées! Et ce policier à pied, n’a pas chercher à nous courser! 😂


Donc nous nous dirigeons vers Bingin Beach, afin que les parents découvrent une plage du sud moins fréquentée. Après avoir payé un droit de passage à une mamie qui elle aussi a dû trouver un nouveau métier suite à l’affluence des touristes. Nous descendons nombreuses marches pour découvrir une plage tranquille et sympathique. Quelques surfeurs, quelques touristes, mais rien à voir avec Kuta!! En plus en s’éloignant un peu nous nous retrouvons dans une crique, entourée de rochers, c’est magnifique. La météo est en plus meilleure qu’à Kuta, les parents découvrent le Bali que l’on aime. 

Petite baignade, petite balade et farniente! Mais comme partout en Asie le soleil se couche vite. Et le sunset ne tarde pas à arriver. Plutôt que de rejoindre comme prévu les nombreux touristes à Jimbaran mangeant du poisson sur la plage, nous décidons de profiter encore de la beauté du lieu. 

De plus des warungs de plage installent leurs tables sur le sable, les BBQ s’embraisent, et une Balinaise nous alpague pour que l’on regarde son poisson frais! Après un rapide tour des concurrents, bien moins nombreux qu’à Jimbarran!! Nous nous installons chez la fameuse mamie. Elle nous a réservé la table la plus près de la mer, et les pieds dans le sable nous choisissons nos poissons. Ici pas de formule tout compris, les poissons se choisissent au poids, et nous donnons nous mêmes les produits à griller au cuisto donc pas d’entourloupe possible. Nous avons choisis un snapper entier, quelques crevettes et des filets de Mahi-Mahi... c’est un régal, le soleil se couche, l’océan remontent et les surfeurs se déchaînent... Un petit coin de paradis? ... On vous laisse deviner... La soirée se terminera même les pieds dans l’eau, la marée monte vite et nous ne voyons pas le temps passer... 

Pourtant la nuit est bien tombée et il est tant d’enfourcher les bécanes et de repartir vers Seminyak. 1h30 de circulation intense et au dodo!! 


Conseil : le Jimbaran d’il y a 10ans a bien changé. Pour manger du poisson bien meilleur, pour moins cher, et ne pas se sentir trop touriste éloignez vous un peu, vous ne serez que mieux servi. La plage de Jimbaran est très jolie et le couché de soleil y est romantique, mais Bukit nous a encore plus séduite. 


Demain partirons pour Ubud la culturelle.