Si Phan Don, Don Khon

Du 20 au 23 novembre 2017

Quittons Thakhek et avons le choix entre s’arrêter à Paksé pour enchaîner avec une autre boucle en moto, celle du plateau des Boloven ou bien aller se reposer aux 4000 îles 🌴 en laotien Si Phan Don


Pour le bien-être de nos fessiers choisissons la 2ème option ! 😊


Pour rejoindre Don Khon devons nous arrêter tout de même à Paksé. Nous rentrons de notre Thakhek’s Loop assez tôt et devons donc un peu flâner dans les rues et restaurant pour attendre notre bus de nuit.... en mode assise.... qui est à 23h ! 


En flânant nous trouvons des jolis paniers à sticky rice puis marchons vers 18h pour rejoindre la gare routière... En pleine nuit on vous déconseille, les trottoirs ne sont pas éclairés, ni très droit ni très stable, le Chou aura eu sa première blessure du voyage en marchant dans un énorme trou... 🙀


Bref on stagne un peu à la gare puis enfin montons dans un bus, plutôt bien installées, on essaie de dormir un peu. Une heure après le départ, le bus se stop dans une « aire de repos », sur le bord de la route devant un resto quoi, et là on nous demande de vite vite tous descendre et de monter dans un autre bus car celui ci ne dessert pas Paksé.... Ok viiiite on reprends nos sacs, on monte dans l’autre bus et là on déchante. Nous trouvons un bus plein, et vieillot, et sommes parquées entre deux valises à l’arrière du bus 🚌 pas de place pour se caler et dormir donc 8h horribles!

Conclusion : le sleeping bus malgré tout c’est quand même plus confort !!!


Arrivées à Paksé vers 6h devons prendre un tuk tuk pour aller dans une autre gare routière puis prendre un autre bus pour aller à l’embarcadère pour rejoindre Don Khon. 🙄


On trouve facilement le bus pour nous amener à l’embarcadère, mais il faudra attendre que celui ci soit plein pour partir. Partons donc environ 2h plus tard. Au bout de 30mn de bus le schéma changement de bus rapide se répète. Vite vite on prends les sacs et on change de bus ^^ 


Arrivées pas loin de l’embarcadère le bus nous dépose. Il a fallut se battre pour avoir notre ticket de bateau normalement inclus dans le prix du bus. Bref, petite marche matinale pour rejoindre l’embarcadère où nous attendons une trentaine de minutes pour partir, il faut attendre que le bateau lui aussi soit complet. 


Imaginez que le voyage depuis hier midi que nous avons rendu la moto commence à se faire long, mais l’atmosphère est particulière et on se détend rapidement... 


Pendant la courte traversée sur une pagode à moteur, nous passons à travers un nombre considérable de petit îlot de terre, tous plus charmant les uns que les autres... Un autre aspect de ce fabuleux fleuve qu’est le Mékong. 😍


Pendant la saison des pluies, le Mékong atteint vers Si Phan Don 14 km de largeur, sa plus grande largeur sur son cours de 4 350 km. Durant la saison sèche, le fleuve s’amincit, faisant apparaître des centaines, voire des milliers d’îles et d’îlots. 

On ne sait pas si il y a vraiment 4000 îles mais on doit pas être loin. Toutes ne sont pas habitables, et 3 accueillent des touristes. Nous avons choisi Don Khon réputée pour sa tranquillité et ses cascades gigantesques. 


Lorsque nous approchons du rivage nous apprécions les bungalows qui surplombent le Mékong, et les laotiens et voyageurs qui se reposent tranquillement sur des hamacs. 

Nous nous arrêtons dans une famille très accueillante, souriante et où le restaurant et les bungalows donnent sur le Mékong. 


La fin de la première journée est calme, sieste et farniente sont au programme. Et la deuxième journée n’est pas beaucoup plus acharnée. Nous en profitons pour trier les photos et mettre le blog à jour. La chaleur est écrasante et la loop de Thakhek nous a fatigué ^^ Profitons d’un magnifique sunset sur la rivière autour d’une Beerlao ombragées par les immenses 🌴 cocotiers. La vie est douce, le paysage unique, que demander de plus? Ces cocotiers bordants les plages d’eau douce nous offres des paysages encore inconnus. Le Laos est un pays pleins de facette, nous prenons le temps de savourer chacune de ses régions. 



Trêve de flemmardage, il est temps de partir explorer. C’est le programme de la dernière journée. Tat Somphamit ou Chutes de Li Phi sont une série de rapides. Pour y aller nous marchons sur un sentier de terre à travers le village puis les rizières. Nombreux buffles sur notre chemin et dans le parc. 

Li Phi signifie “piège à esprits”, en fait les habitants de la région croient que les chutes capturent les mauvais esprits des morts. Même en saison sèche les chutes sont gigantesques. Nous nous baladons le long des cascades dans une nature luxuriante avec des chutes plus puissantes les unes que les autres. La force de l’eau qui sculpte les roches nous fascine et le son de la rivière qui coule nous apaise.

 La balade se termine sur une jolie plage en plein soleil. Le temps de quelques clichés mais la chaleur nous empêchent de s’arrêter ici. 

Un bar se trouve sur le chemin, proposant billard et hamac! Les Chachous s’affrontent donc autour d’un Banana Shake. Le Chou enseigne au Cha qui devient une élève très douée au billard. S’en suit un moment détente sur un hamac... La vie est belle. 

Pour notre dernière soirée nous gouttons la Papaya Salad, spécialité pimentée du Laos. Papaye verte, on adore. Après un bonne nuit, un petit déjeuner local et les fessiers bien reposés, nous repartons pour Paské. 


Infos

Bus Thakhek ➖Paksé : 12 0000 Lak pour 2 départ 23h arrivée 6h

Bus Paksé ▶️ Don Khon : 65 000 Lak incluant le bateau / pers 

Cascades de Don Khon : 35 000 Lak par personne 

Bus Don Khon 👉🏻 Paksé : 50 000 Lak par pers incluant bateau, moins cher qu’à l’aller !! 🤷🏼‍♀️

Écrire commentaire

Commentaires: 0