Quittons le paisible LaosÂ đŸ‡±đŸ‡ŠÂ pour aller explorer la ThaĂŻlande đŸ‡č🇭 ...

Pour cela nous faisons l’expĂ©rience de passer la frontiĂšre de ces deux pays voisins par voie terrestre ! 

Comment ça se passe  ? Nous rĂ©servons tout simplement un bus PaksĂ©Â âžĄïžÂ Bangkok par l’intermĂ©diaire d’une agence. Le belge, encore et toujours. Il fait tout types de services aux voyageurs. 

Vers 15h on embarque dans un mini van, puis aprĂšs avoir rĂ©cupĂ©rĂ© d’autres voyageurs, partons pour la frontiĂšre. AprĂšs 1h de trajet le vĂ©hicule s’arrete, nous demande de descendre pour aller passer la frontiĂšre Ă  pieds. On passe par un premier guichet Laotien avec nos passeports pour avoir le tampon de sortie du pays, 1€ le tampon.... hum....hum..., corruption quand tu nous tiens. Ensuite avec notre sac sur le dos, marchons quelques centaines de mĂštres, passons devant une boutique de Duty Free puis traversons un tunnel, avons l’impression d’ĂȘtre un peu des hors la loi !!Â đŸ‘©đŸ»â€đŸŽ€Â Puis atteignons le poste de frontiĂšre thaĂŻlandais, un coup de tampon (pas d’inspection de sac) et voilĂ  une exemption de visa pour 30 jours en ThaĂŻlande !!!! Welcome ! 


Maintenant rejoignons la gare routiĂšre pour prendre le bus vers 18h, direction Bangkok. L’ambiance change de suite, en arrivant en ThaĂŻlande plusieurs guichets d’échange, des ATM, street food et stands de toutes sortes de choses... Quel bus tout confort avec bouteille d’eau, en-cas et surtout siĂšge inclinable en position couchette avec couvertures, nous attend pour nos 12 prochaines heures !! Quel luxe par rapport au Laos ! On sent dĂ©jĂ  une diffĂ©rence entre ces deux pays pourtant frontaliers, les thaĂŻlandais semblent plus Ă  l’aise avec l’anglais et les touristes. 


Le trajet fut long, dormir dans un bus ne permet pas de vraiment se reposer... petites pause Ă  mi-chemin dans une aire d’autoroute beaucoup plus dĂ©veloppĂ©e que les haltes toutes les 2h au milieu de nul part au Laos. 

Nous arrivons enfin avant 6h du matin dans la capitale de ce pays que nous avons hùte de découvrir !

Bangkok capitale immense, grandiose, tentaculaire...

Du 30 novembre au 4 décembre 2017

A peine arrivĂ©es, une chose nous frappe, malgrĂ© l’heure matinale tout est dĂ©jĂ  ouvert, cafĂ©, coiffeur, taxi, tuk tuk, ligne de bus... Les gens sont tous Ă©veillĂ©s ! 

Pour rallier le centre ville nous prenons le bus public, moins cher que le taxi et puis nous avons le temps, et pourrons admirer la ville s’éveiller ainsi. 


Nous prenons donc le bus et pouvons admirer de ce fait l’agitation de Bangkok. Les stands de street food ainsi que le nombres fou de cafĂ©s, de bars, de restaurants, les Ă©coliers en uniformes et les thaĂŻs en costumes partant travailler, les grands centres commerciaux et les immenses buildings, les routes de 4 voies... Nous basculons dans un autre aspect de notre voyage, avons l’impression d’avoir Ă©tĂ© dĂ©connectĂ©es pendant un petit moment et nous voilĂ  immergĂ©es complĂštement dans une mĂ©galopole !


Nous quittons le bus pour prendre le mĂ©tro 🚇, et bien oui ça nous avait manquĂ© figurez vous !!!! MĂ©tro clean, avec interdiction de boire et manger Ă  l’intĂ©rieur ou sur les quais. Personne ne se bouscule, on laisse plutĂŽt sortir les gens avant de monter en se rangeant en file indienne.... Les gens sont hyper disciplinĂ©s !!! (Ça change de Paris...). Pas de panneau de dĂ©compte pour la prochaine rame, sans doute trĂšs rĂ©guliĂšres!! On prends aprĂšs le Bts, mĂ©tro aĂ©rien, super pour voir la ville de haut. En une matinĂ©e nous avons donc testĂ© plusieurs transports en commun que la ville nous propose ! 😋


En sortant du Bts une thaĂŻ nous propose de nous emmener jusqu’à notre hĂŽtel... Nous avons un plan mais elle insiste... Bon allĂ© on suit, on arrive donc Ă©videment trop tĂŽt Ă  notre hĂŽtel et notre chambre n’est pas prĂȘte. On laisse nos sacs le temps d’aller boire un cafĂ© en attendant. 


Nous sommes dans le quartier de Sukhumvit Ă  2 pas d’un marchĂ© de nuit, et du W district, quartier chic avec nombreux bureaux et gratte ciel, hĂŽtels luxueux, Starbucks, malls, macdo, etc.... Donc tout se mĂ©lange, Ă  la fois une grosse vie de rue Ă  tout heure trĂšs traditionnelle, juxtaposĂ© Ă  un quartier tout ce qu’il y a de plus moderne.

Notre auberge de jeunesse le S7 hostel est vraiment super, et au calme dans une ruelle. Pour rĂ©server, c’est ici đŸ‘ˆđŸ» Nous y posons nos valises, ou plutĂŽt sacs Ă  dos ^^, 4 jours le temps de pouvoir nous immerger dans cette ville immense. 


DĂ©couverte de Bangkok

La premiĂšre journĂ©e nous nous posons, puis le soir partons Ă  la recherche d’un petit restaurant typique thaĂŻ. Trouvons facilement un marchĂ© de street food et ne savons oĂč donner de la tĂȘte avec toutes ces odeurs, lumiĂšres et le choix fou de nourriture ainsi que tous type de restaurant de diffĂ©rents standing. Nous opterons finalement pour un petit restaurant collĂ© Ă  notre hĂŽtel pour dĂ©guster un premier padthaĂŻ et notre premiĂšre biĂšre thaĂŻlandaise, la LĂ©o đŸșc’est parfait !!!


RequinquĂ©e par une bonne nuit de sommeil, nous partons Ă  la dĂ©couverte du vieux Bangkok. Pour ce faire on prends le BTS puis un bateau pour traverser la riviĂšre, le Chao Phraya et aller jusqu’au Wat Arun.

Wat arun de loin
Wat arun de loin

AprĂšs une balade en bateau, nous dĂ©barquons pour visiter le Wat. Nous sommes complĂštement impressionnĂ©es par ce temple de l’aube, abritant une Ă©norme stupa de 82 mĂštres de haut et dont la circonfĂ©rence de la base est de 234 mĂštres. La stupa est surmontĂ©e d'un trident Ă  sept branches qui serait le trident de Shiva. Nous nous baladons Ă  travers le temple en contemplant de nombreuses statues et dĂ©corations en porcelaine. Le temple doit son nom au dieu Hindou Aruna, symbole de l'aurore.

Au dĂ©tour de notre balade matinale d’autres Wat dĂ©filent sur notre passage et malgrĂ© les nombreux touristes, le sourires des locaux et la beautĂ© de ses temples nous apaisent dans cette capitale tumultueuse.

Nous continuons la balade et devons reprendre un bateau pour passer de l’autre cĂŽtĂ© de la riviĂšre et accĂ©der au Wat Pho. Ce temple est cĂ©lĂšbre pour abriter le gigantesque Bouddha en or couchĂ© de 43 mĂštres de long sur 15 mĂštres de haut. Et au dos de ses pieds est gravĂ© les 108 Ă©tats de bouddha dans de la nacre. Cette statue reprĂ©sente en fait Bouddha sur son lit de mort, sur le point d'accĂ©der au nirvana. 

Dans ce parc de 8 hectares on a pu aussi se balader à travers des stupas, et pu admirer de nombreuses statues de bouddhas... Le Wat Pho est aussi le lieu de naissance du massage thaï traditionnel et depuis 1962, il héberge une école de massage et de médecine traditionnelle réputée.

Tout autour du wat il y a de nombreux restaurants, un marchĂ© de vĂȘtements, cartes postales, et autres souvenirs et Ă©videments nombreux stands de nourriture de rue (on ne peut pas mourrir de faim en ThaĂŻlande !)

Il y a aussi le grand palais qui abrite le bouddha d’émeraude, nous ne l’avons pas fait mais apparement ça vaut le coup d’Ɠil 👀 


Le soir retour au marchĂ© de rue qui nous permet de dĂ©guster un trĂšs bon poulet frit avec du riz au curry autour d’une Chang, biĂšre traditionnelle thaĂŻ qu’on apprĂ©cie moins que la Leo. 


AprĂšs l’aspect culturel de Bangkok avec temple et bateau bus, nous partons en BTS Ă  Asok, visiter l’un des nombreux centres commerciaux, nous choisissons le terminal 21. Ce mall est organisĂ© comme un aĂ©roport, chaque Ă©tage est dĂ©diĂ© Ă  une ville du monde. Nous dĂ©barquons directement Ă  Paris dĂšs la sortie du BTS, retrouvons Paul, the body shop, une bicyclette, des noms de grandes rues parisienne... 

Quelques marques, l’architecture et les dĂ©corations caractĂ©risent la ville attribuĂ©e. En une aprĂšs-midi faisons escale donc Ă  Tokyo, Rome, Londres, Istanbul, San Francisco ou encore les CaraĂŻbes... FlĂąnons Ă  travers quelques 600 magasins variĂ©s, stands, restaurants et mĂȘme un cinĂ©ma Ă  Hollywood 😎

Mangeons au Food Court Pier 21, concept de street Food mais version mall. Tu mets de l’argent sur une carte magnĂ©tique qui te permet de payer ce que tu consommes dans des dizaines de stands qui proposent toute sorte de plats thaĂŻ, boissons ou desserts. Pas de grande gastronomie mais prix dĂ©fiants toute concurrence!! ExpĂ©rience innovante pour nous, qui nous plait au niveau de la diversitĂ© des plats et pour l’aspect financier, un peu moins lorsqu’on cherche une table pour manger. C’est trĂšs bruyants et les portions sont minimes. Petite prĂ©cision, si tu n’utilises pas tout l’argent que tu as mit sur la carte, en la rendant, l’hĂŽtesse te rend ton du Ă©videment. 

Globalement nous avons bien aimĂ© ce mall, sommes impressionnĂ©es par la modernitĂ© et la grandeur de l’endroit. Nous avons trouvĂ© notre bonheur vestimentaire Ă  Tokyo, et ça, on ne s’en serait pas doutĂ©es!!! 

En repartant par le BTS, Ă  l’arrĂȘt d’une station nous sommes intriguĂ©es en entendant des chants de NoĂ«l... Nous nous arrĂȘtons assouvir notre curiositĂ© et assistons Ă  un spectacle de pĂšre NoĂ«l et ours gĂ©ants assez dĂ©gentĂ©s!!! Devant un autre immense centre commercial, nous dĂ©couvrons une ambiance de NoĂ«l, sapins blancs immenses, luminaires, musique, ours et pĂšre NoĂ«l. Tout y est, et qu’est-ce que ça nous fait bizarre de retrouver une ambiance de NoĂ«l loin du mois de dĂ©cembre froid et pluvieux français!!! 


En route pour Khao San Road. 


Le lendemain nous voulons organiser notre trajet pour Phuket. Au dĂ©but nous projetions de prendre le train, mais l’aspect Ă©conomique et le confort des bus thaĂŻ nous fait changer d’avis. À Bangkok, il y a un quartier backpacker, avec nombreux hĂŽtels et agences qui proposent n’importe quel trajet. Alors n’ayant pas voulu y sĂ©journer, on veut quand mĂȘme y passer pour voir ce que c’est et si on peut rĂ©server un bus ce serait le top. 


On part donc de bon matin en bus avec tous les locaux. Figurez vous qu’une des lignes Ă  cĂŽtĂ© de chez nous est direct pour le quartier de Khaosan. En plus nous passerons par le centre ville donc une visite de Bangkok nous attends. AprĂšs avoir achetĂ© notre petit-dej dans un stand de pĂątisserie de street-food pour la modeste somme de 10bahts l’unitĂ©, nous embarquons pour 1h30 de trajet!! On a le temps de voir le paysage, la circulation du centre ville est dense au milieu d’un mĂ©lange de modernitĂ© et de traditionnel. Nous sommes surprises du nombre de centre commerciaux immenses qui s’avoisinent et du nombre de visiteurs qui se ruent pour entrer. 

Lorsqu’on aperçoit le monument de la dĂ©mocratie, on sait que nous sommes quasiment arrivĂ©es. Alors on descends et on s’engouffre Ă  Khaosan. 

Et quelle agitation, il n’est pourtant que midi et dĂ©jĂ  certains s’alcoolisent dans les nombreux bars et dĂ©gustent des scorpions sĂ©chĂ©s. Les marchants proposent des vĂȘtements pour les voyageurs ou vacanciers Ă  prix dĂ©fiant toutes concurrences, des souvenirs, des sacs, des valises... C’est une rue pas si longue que ça mais qui regroupe un nombre considĂ©rable d’hĂŽtel bon marchĂ©, de salons de massage, de ring de boxe thaĂŻ, ou encore d’agence touristique. On trouve sans mal un bus pour Phuket. 

Democratic monument
Democratic monument

Tant qu’a ĂȘtre venues jusqu’ici on passe admirer l’immense monument de la Democratie avant de reprendre le bus. 

đŸ€“Â Il a Ă©tĂ© construit en 1940 pour cĂ©lĂ©brer l’avĂšnement de la dĂ©mocratie obtenue 8 ans plus tĂŽt, lors de la rĂ©volution thaĂŻlandaise le 24 juin 1932. Le monument est composĂ© de 2 parties. La partie centrale reprĂ©sente le support sur lequel a Ă©tĂ© construit la constitution thaĂŻ en 1932. Les 6 portes qui la composent correspondent aux 6 valeurs de la rĂ©volution : l’indĂ©pendance, la paix, l’égalitĂ©, la libertĂ©, l’économie et l’éducation. Les 4 tours reprĂ©sentent les quatre branches des forces armĂ©es qui ont renversĂ© le pouvoir monarchique en 1932 : l’armĂ©e, l’armĂ©e de l’air, la marine et la police.

Leur taille de 24 mĂštres correspond au jour oĂč le coup d’État a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©. Que de symbolisme, on adore 😍

On reprends le bus et on s’arrĂȘte Ă  Siam pour aller admirer tous les centres commerciaux dĂ©corĂ©s pour NoĂ«l aperçus Ă  l’aller. Gigantesques temples de la consommation, nous ne restons pas longtemps mais tout est conçu pour que le consommateur achĂšte, mange, et se divertisse sur place toute la journĂ©e. Sachez quand mĂȘme que certains malls s’orientent plus ou moins pour des budgets Ă©conomiques ou plus luxueux, alors si vous voulez faire du shopping vĂ©rifiez le standing qui vous correspond. 


L’apothĂ©ose de notre sĂ©jour Ă  Bangkok se fera le dernier soir... 

On revĂȘtit nos plus belles tenues et on se pomponne pour faire un skybar et admirer Bangkok d’une autre maniĂšre. Oula! Une fois prĂȘtes, on a presque du mal Ă  se reconnaĂźtre ! Comme quoi un peu de maquillage 💄 et prendre le temps de se regarder dans un miroir, ça change tout ! â˜ș

Nous choisissons l’Octave Rooftop Lounge & Bar, proche de chez nous. Nous pouvons y aller Ă  pied. L’accĂšs au rooftop se fait depuis l’entrĂ©e de l’hĂŽtel Marriott Sukhumvit. Le cadre est posĂ© dĂšs que nous pĂ©nĂštrons dans l’hĂŽtel, lustre en Crystal et clientĂšle haut de gamme. 

L’ascenseur dessert le 45eme Ă©tage. L’hĂŽtesse nous explique que cet Ă©tage est rĂ©servĂ© au restaurant et elle nous propose un autre ascenseur pour accĂ©der au bar qui se situe au 48 et 49 Ăšme Ă©tage. On prends donc encore un peu plus d’altitude et dĂ©couvrons une vĂ©ritable vue Ă  360° sur Bangkok, la gigantesque, la tentaculaire. Nous avions dĂ©jĂ  senti l’immensitĂ©e de cette ville, mais vue d’en haut cela est encore plus frappant. Nous dĂ©gustons notre cocktail, thaĂŻ mojito exquis pour le Cha, et mojito procesco fruits rouge pour le Chou en admirant cette vue titanesque. Le service est attentif et accueillant, nous passons un moment magique. 

Notre sĂ©jour Ă  Bangkok nous a beaucoup plu, nous avons dĂ©couvert une gastronomie qui nous allĂšche, des temples magnifiques dont le travail nous coupe le souffle. L’aspect moderne avec buildings, malls ou encore BTS se mĂ©lange Ă  du traditionnel. L’acceuil des ThaĂŻs, leur sourire nous a dĂ©jĂ  conquit et nous espĂ©rons que la ThaĂŻlande continuera de nous sĂ©duire. 

Bisous du toit de Bangkok!
Bisous du toit de Bangkok!

Écrire commentaire

Commentaires: 0