Chiang Rai & ses curiosités

Du 22 au 26 février 2018

Toujours prêtes à découvrir encore plus de ce que la Thaïlande du Nord a à nous offrir, nous partons pour Chiang Rai. 


Après un petit déjeuner à notre GH, nous partons à pied pour la gare routière. Les sacs sont lourds, il fait chaud, mais heureusement des Bus Public pour 30 bahts passent régulièrement sur la route. Le principe est simple, il faut les héler et si la destination est sur leur chemin, ils vous y emmènent. Une sonnette permet d’avertir le conducteur lorsque l’on veut descendre. 


Nous voilà donc arrivées à la gare sans trop avoir fait d’effort ! La Thaïlande a vraiment le réseau de transport en commun que nous avons le plus aimé.


Nous voilà parties pour 3 heures de transport assez mouvementées. La route n’est pas toujours bonne et le conducteur est assez pressé. Cependant le bus est confort et nous arrivons à fermer les yeux de temps en temps. Compagnie Green bus 👍🏼 


Arrivées à Chiang Rai on reprend nos bonnes habitudes. L’hôtel étant à même pas 3 kms nous ferons le chemin à pied. Nous allons au Bansiri hôtel. La chambre est assez grande, le lit très confortable et nous avons même un petit balcon ! Pour réserver c’est ici 👈 


Nous ne sommes qu’à une dizaine de minute à pied du centre ville. Pour notre première soirée, nous partons le découvrir et trouvons un marché de nuit. Aaaah l’Asie et ses marchés! Nous commençons seulement à nous y habituer. Nous vous passons les détails des ventes tant il y en a. Ce qui nous a le plus intéressé, était le food court tout au bout. Une succession de stand de street food pour des petits prix. Et ce qui nous allèche le plus est le Hot Pot. Nous en avions eu une version au Vietnam mais celle ci est encore plus mignonne. Des petits pots en terre cuite chauffent un bouillon dans lequel nous faisons cuire des nouilles, du poulet, un oeuf et des légumes, c’est un régal et le tout pour 100 bahts (environ 2,50 €).

Nous aurons l’occasion aussi d’aller à la Saturday Walking Street. Une rue principale et quelques ruelles bondées de stands de toutes sortes, bijoux, vêtements, coque de téléphone, fruits, légumes, et autre... L’ambiance est totalement locale, nous avons pu voir des thaïlandais danser sur une piste aménagée au milieu du food court, avec un super orchestre ! Beaucoup plus typique que le marché de nuit, ce ne sont pas que des souvenirs, les thaïs se fournissent en fausses lunettes de vue, vêtements de fripe, ou encore des épluche légumes et des casseroles. 

La région de Chiang Rai regorge de curiosités, nous avons pu en voir une en plein centre ville, la clock tower, réalisée par le même artiste que le temple blanc. De jour elle impressionne avec sa couleur or, et son architecture folle mais de nuit elle s'illumine en musique et change de couleurs, encore plus incroyable !   

Nous décidons de partir explorer toute la région en scooter. 


En premier, le Temple Blanc ou Wat Rong Khun se situe à 15km au sud de la ville. Il y a quelques années, le temple tombait en ruine et la ville de Chiang Rai manquait de fond pour le restaurer. Alors Chalermchai Kositpipat, un artiste Thaï a proposé de le rénover totalement avec son propre argent pour rendre hommage au roi Rama 9 et à Chiang Rai, sa ville natale. Il bénéficie donc d’une liberté considérable pour la rénovation. 

 Lorsque nous arrivons vers 8h15 nous pensons être dans les premières et ne partager le site qu’avec les plus matinaux. Et bien pas du tout, un nombre assez fou de touristes est déjà là!! Après nous être acquittées de 50 bahts de droit d’entrée, nous ouvrirons très très grand nos yeux car le circuit est à sens unique donc le retour arrière est impossible! Bienvenu au royaume du monde magique du temple blanc. 

Que de curiosités dans ce temple qui combine art traditionnel et personnage moderne. L’artiste qui a conçu ce temple est d’une originalité folle et doté d’un esprit assez torturé... C’est ainsi que dans le jardin autour du temple, Buddha côtoie les têtes coupées accrochées aux arbres du capitaine Jack Sparow, Batman, Yoda, ou encore de Hulk ! 

Pour entrer dans le temple il faut passer sur un pont où les mains des enfers essaient de nous entraîner... Résistez à la tentation et au désir pour accéder au temple. Nous faisons le tour du batiment avant d’y pénétrer, nombreux Buddhas sont en pleine méditation. 

Nous parlions d’art traditionnel car on retrouve les nombreux Nagas et le toit est sur plusieurs niveaux. 

Tant de blanc est assez fou, le temple brille sous la lumière matinale grâce à ses nombreux morceaux de miroir incrustés dans le bâtiment qui lui donne encore plus d’éclat. Finalement la blancheur incarne la pureté du Bouddhisme et les miroirs, l’illumination. 

En pénétrant une autre sensation nous empreigne. Des peintures aux multiples détails nous donnent le tournis. Le blanc se transforme en couleurs très vives, éclatantes, peut-être même démoniaques. Toutes les références peintes ne sont pas toujours faciles à percevoir, cela passe par des supers héros, des images des attentats avec les tours jumelles en feu et de la guerre nucléaire. L’intérieur est petit mais nous restons un bon moment à essayer de déchiffrer l’ensemble qui est beaucoup plus sombre que l’extérieur. Finalement, les références du monde actuel reflètent l’aspect destructeur que nous avons sur le monde... Tout ça nous laisse songeuses... 

À la sortie du temple blanc, on admire encore une fois l’ensemble majestueux. Puis nous allons voir le temple or, encore en construction. Architecture toujours aussi peu conventionnelle dédié au corps tandis que le temple blanc sacralisait l’esprit ! L’or symbolise la façon dont les gens se concentrent sur les désirs matériels et l’argent. Le blanc symbolise plutôt le culte de l’esprit, être avant de paraître. 

Un petit tour aux toilettes, oui même là on observe deux statues des plus farfelues !! 

Allé maintenant on part découvrir le triangle d’or ! Mais qu’est ce que c’est ? 

La rencontre entre 3 pays, le Myanmar 🇲🇲, le Laos 🇱🇦 et la Thaïlande. La frontière est délimitée par le Mékong. Anciennement ce fut un haut lieu de production d’opium et nombreuses histoires rendent cette région légendaire. 

Le point de vue est sympa mais sans réel grand intérêt pour nous. Nous sommes surprises de la vue que nous avons sur le Laos.  En effet lorsque nous avons visité ce pays, nous ne sommes pas monté aussi haut dans le Nord. Cependant aujourd’hui nous voyons plusieurs building et un immense dôme doré. Nous trouvons cela curieux puisque le Nord du Laos était pour nous encore assez peu modernisé et les temples modestes. Y aurait il de la concurrence dans l’air avec la Thaïlande?

La vue sur le Myanmar est beaucoup plus sauvage, un temple au loin et une vierge végétation. Vers l’horizon, nous pouvons même distinguer les montagnes de Chine.

Il est tant pour nous de nous cultiver un minimum. Nous visitons le Musée de l’opium. Nous passons un bon moment à traduire toutes les explications, et découvrons les nombreuses légendes sur l’origine de cette plante. De quoi planer un bon moment à découvrir rites, coutumes, bienfaits et effets indésirables de cette plante maintenant réglementée à la consommation.

Pour venir jusqu’ici nous sommes passé par un chemin de traverse, pensant que la voie rapide nous offrirait moins de végétation. Effectivement la route est jolie, mais nous devenons difficiles, rien à voir avec la région de Chiang Mai. Même si de nombreux temples se succèdent, plus majestueux les uns que les autres. Nous passons à travers des rizières verdoyantes, puis plus nous montons au nord, plus les paysages changent. La terre devient rouge et nous observons de nouveau du brûlis sur de petites collines. Nous voyons aussi quelques carrières et le soleil chauffe notre peau !! 

Pour le retour, nous prenons la voie rapide. Et passons dans la vallée de l’ananas! Eh oui, sur une vingtaine de kilomètres, tous les 200 mètres il y a un buibui qui vend uniquement des 🍍 ananas. Des petits, des plus gros, des déjà coupés près à être dégustés. C’est très joli à regarder, tous ces fruits en attente de consommateurs. 

Nous passons à la maison noire, Baam Dam, pour faire une halte. Mr Duchanee a décoré plusieurs maisons de manière assez morbide avec des peaux de bêtes, des os d’animaux et d’autres lugubres accessoires ! C’est un site d’art et aussi le lieux où vit l’artiste ! 

Nos explications s’arrêteront là car nous n’avons pas fait la visite. En effet, en arrivant au parking nous sommes bousculés par des centaines de touristes. Notamment des touristes Chinois qui crient ou se poussent pour faire le meilleur selfie. L’attraction devait être gratuite mais un droit d’entrée a été instauré. Nous n’avons donc aucune envie de partager à nouveau un moment de tourisme intense pour observer peaux de bêtes et squelettes... 

Nous partons alors pour le temple bleu, le Wat Rong Seua Ten. Situé non loin de Chiang Rai, c’est un temple récent dont le chantier a débuté en 2005. Toujours inachevé en 2018, nous comprenons pourquoi étant donné le nombre de statues grandioses s’y trouvant !

Temple bleu
Temple bleu

Le temple blanc avait sa dose de curiosité et de mystère. Mais sur ce site nous sommes ébahies par l’association de la couleur bleu avec le doré, c’est magnifique. Comme à notre habitude nous commençons à nous imprégner de l’endroit, en faisant le tour du monument principal. Des tigres, des lions puissants à observer, des créatures aux muscles saillants gardent le temple. A l’arrière de celui ci, un resplendissant Bouddha blanc debout, nous invite à la méditation.

 A l’intérieur c’est une ambiance des plus psychédélique. Un immense Buddha blanc assis règne sur cette empire de couleur, aux dessins plus prenant les uns que les autres. Un temple encore peu touristique et gratuit à ne pas louper dans la région !

Chiang Rai nous aura étonné avec ses temples originaux, comblé avec ses marchés de nuit animés. Nous quittons cette ville et la Thaïlande 🇹🇭 avec émotion et envie d’y retourner pour pouvoir en découvrir plus encore ! 

Retour à Chiang Mai pour un train de nuit, qui nous ramène à Bangkok... 

La suite des aventures ce sera le Sri Lanka 🇱🇰 

😘
😘